Wing foil : le guide complet pour
commencer

Que vous soyez novice en wing foil ou que vous souhaitiez apprendre ce sport, cette page est votre centre de ressources en matière de wing foil.

Le wing foil est une discipline assez remarquable qui se trouve entre le windsurf, kitesurf et le sup. En plus d’être accessible, elle ne nécessite pas de matériels encombrants ni de grands espaces. D’ailleurs, les pratiquants de wing envahissent peu à peu les spots de surf et de kite. Ils séduisent de plus en plus d’adeptes qui souhaitent notamment découvrir le foil et partir à la découverte de nouveaux spots jusqu’à présent inaccessibles au kite ou encore au surf.

Sommaire : Guide complet pour commencer le wing foil

Se retrouver dans les différentes possibilités de pack wing foil, n’est jamais facile – voilà quelques conseils

Vous êtes équipés, les conditions s’annoncent prometteuses pour ce week-end ou en semaine pour les plus chanceux, comment régler son foil, comment porter son matériel avec sa wing, on vous explique tout. 

Combinaison enfilé, vous êtes prêt à vous mouiller et prendre quelques gamelles ?

Les premiers vols sont acquis ! Vous prenez du plaisir en vol, on passe aux étapes suivantes.

Choix matériel wing foil

Se retrouver dans les différentes possibilités de pack wing foil, n’est jamais facile – voilà quelques conseils

Quel matériel choisir ?

Quel volume de planche ?

Le choix de la planche est essentiel pour réussir à démarrer facilement en wing foil. Généralement, les planches utilisées pour la pratique du wing foil sont des planches de paddle ou de surf foil. Il existe toutefois quelques planches spécifiques au wingfoil. Pour bien choisir sa planche, il importe de tenir compte de plusieurs facteurs, à savoir votre programme de navigation, votre poids ainsi que votre niveau en wing foil.

Le choix de votre planche de wing foil dépendra en grande partie de votre poids. Si vous pratiquez du wing surf ou du sup, il est tout à fait possible d’opter pour le même volume pour votre planche de wing foil. En effet, le volume idéal d’une planche pour une personne qui pèse entre 50 et 70 kg est compris entre 70 et  95 litres. Il faut souvent compter +20/30 litres par rapport à son poids pour connaitre le volume de sa planche idéale en wing foil quand on souhaite commencer.

Quel foil pour commencer en wing foil ?

Tout comme pour la pratique du wakefoil, du windfoil ou encore du sup foil, le choix du foil est fondamental pour garantir les meilleures sensations. Ainsi, il est essentiel de tenir compte de la surface de l’aile avant et de la hauteur du mât. Pour débuter en wing foil, un mât aux alentours de 80 cm est idéal. Plus la surface de l’aile avant est grande, plus elle génère de portance pour permettre au pratiquant de se relever en toute faciliter. Quant au poids et aux matériaux du foil, il existe des foils en fibre de verre, en carbone et en aluminium.  Les foils en carbone sont les plus légers permettent d’assurer de meilleurs performances. En savoir plus, sur le choix du foil wing complet.

Quelle taille de wing ?

Le choix de la taille de wing va dépendre principalement de la plage d’utilisation que vous visez. Sur une plage de vent de 10 à 20 noeuds, pour un gabarit de 70-85kg, , nous préconisons une 5m, gabarit inférieur à 70kg, plutôt de 4m et enfin gabarit supérieur à 85kg plutôt une 6m. Sachez qu’en tout cas, il vaut mieux augmenter sa surface d’aile avant de foil que d’augmenter la taille de votre wing pour du lightwind par exemple.

Conseils wing foil

Vous êtes équipés, les conditions s’annoncent prometteuses pour ce week-end ou en semaine pour les plus chanceux, comment régler son foil, comment porter son matériel avec sa wing, on vous explique tout. 

Quel vent pour le wing foil ?

Pour débuter, il est plus facile d’avoir une bonne brise, notamment entre 13 et 20 nœuds. Cette dernière permet de fournir la force nécessaire pour soulever la planche et la faire sortir facilement de l’eau. Par la suite vous pourrez diminuer la plage basse et augmenter la plage haute ! Attention, car petite brise veut aussi dire petit clapot qui s’installe 🙂 Le wing foil se pratique idéalement dans les mers peu agitées. Pendant les premiers essais, le fait de naviguer sur un plan d’eau assez plat, vous évitera de perdre l’équilibre.  Débuter avec spot avec de bonnes conditions rendra l’apprentissage bien plus agréable. 

Comment régler son foil ?

Il est à noter qu’aujourd’hui, plusieurs types de boitiers existent pour fixer votre foil à votre planche : Solid box, Tuttle, Deep Tuttle, Rails double US,… Pour autant, les rails double US sont utilisés à 99% dans la pratique du wingfoil. Ce dernier permet un réglage optimal de la position de votre foil. Plus vous allez placer votre foil sur l’avant de la planche, plus il va offrir de la puissance. Cette configuration est idéale pour les plus gros gabarits ou pour les plages de vent plus lights. A l’inverse, plus un foil est sur l’arrière, plus la portance est diminuée. Si le foil est éjectant et oblige à appuyer trop fort sur la jambe avant (gabarit plus léger, vitesse élevée, vent plus fort..) par exemple, il faut alors reculer le foil dans les rails pour obtenir du contrôle en réduisant sa puissance.

Comment porter son matériel efficacement ?

Le matériel de wing foil comprend : le foil, la planche et la wing. Après avoir observé le plan d’eau, préparé sa planche, s’être équipé, avoir gonflé sa wing et attaché les leashs (planche et wing), vous pouvez enfin aller à l’eau !  Mais pour cela, il faut porter tout son matériel de wing foil jusqu’à l’eau de manière efficace pour éviter de laisser la wing s’envoler ou la planche dériver…

Comment démarrer sur l’eau ?

Pour débuter au wing foil, le départ reste le plus dur. Toutefois, avec les bonnes techniques et quelques séances, le démarrage se fera sans aucune difficulté. Tout comme la pratique du kitefoil ou windfoil au début, il est essentiel d’avoir d’excellents appuis au début grâce à une planche volumineuse. L’aile vous servira à prendre de la vitesse. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à réussir votre démarrage :

  1. Se mettre à l’eau avec la wing et l’hydrofoil puis s’installer sur les genoux en restant au milieu de la planche ;
  2. Commencer à se déplacer en gardant la wing en dehors de l’eau ;
  3. Lever la jambe et chercher une bonne stabilité en tenant la wing en l’air. Vous devez à ce moment en position “fente”. Pousser avec votre jambe arrière pour vous mettre  debout en gardant une jambe au milieu de la planche et l’autre à l’arrière ;
  4. Pour gagner de la vitesse, n’hésitez pas à pomper avec votre wing pour commencer à voler ;
Vous pourrez alors affiner votre technique pour que vos mouvements soient plus efficaces et moins fatiguant ! C’est alors parti pour vos premiers bords en wing foil.

Tutos intermédiaire wing foil

Les premiers vols sont acquis ! Vous prenez du plaisir en vol, on passe aux étapes suivantes.

Comment faire un jibe en wing foil ?

Le jibe en wing foil permet de tourner sous le vent et se fait en plusieurs étapes :

  1. Vérifier s’il y a de la place pour jiber
  2. Entamer un appui sur les orteils avec l’aile assez haute
  3. Une fois sous le vent, on lâche l’aile pour la reprendre de l’autre côté

Comment pumper en wing foil ?

Le pumping en wing foil permet d’accélérer l’envol de votre planche lorsque vous êtes en archimédien ou alors de maintenir le vol sans force génératrice (vague, wing,…).

Essayez d’être léger, de laisser monter le foil et de le faire redescendre, il accélèrera tout seul. Vous devez donc donner une impulsion sur la jambe arrière pour faire cabrer la planche et remettre du poids sur la jambe avant pour apporter de la portance au foil. Pour pratiquants de skate, le mouvement est très similaire au “ollie” ou saut simple.

Comment faire un tack en wing foil ?

Le virement de bord ou “tack”, est une manoeuvre qui consiste à faire tourner le flotteur face au vent.

Si vous avez encore un peu de temps, nous avons fait un webinar où nous parlons de wing foil en long et en large avec Bruno André, responsable développement produit chez AFS.