REGARDER

DECOUVRIR

VISITER
L'USINE

Foil surf

Envie de voler au dessus de la vague, cette page est votre centre de ressources en matière de surf foil.

Le surf foil est une discipline qui arrive depuis peu sur nos plages. Bien que récent, Laird Hamilton, surf dejà depuis un moment en foil surf. Outre le fait de procurer des sensations complémentaires au surf, cette discipline ouvre surtout la porte à de nouveaux spots non praticables en surf et surtout à de nouvelles conditions. 

LE GUIDE
COMPLET

Choix matériel surf foil

Se retrouver dans les différentes possibilités de pack wing foil, n'est jamais facile - voilà quelques conseils

Comment fonctionne
un foil surf ?

Le processus est similaire à celui des ailes d'avion ou d'oiseau. Plus vous vous appuyez sur votre pied arrière, plus l'aile va s'incliner vers le haut, créant ainsi plus de portance. Dans le sens inverse, plus vous appuyez sur votre pied avant, plus l'aile va plonger sous l'eau. Trouver votre équilibre est la clé pour contrôler la planche de surf foil.

Comment
choisir sa planche ?

Il existe différentes tailles de planches suivant les disciplines et les niveaux des pratiquants de surf foil. Pour assurer une excellente stabilité lors des débuts, il est conseillé d’opter pour une planche avec du volume et qui soit longue pour faciliter la glisse. Celle-ci vous permettra notamment de garder une bonne stabilité et réduire les erreurs d’appuis. Vous pouvez opter pour une planche moins dense en fonction de votre progression. Il est à noter tout de même que 4 caractéristiques sont à prendre en compte : la longueur, la largueur, le volume et la forme.  Plus une planche va être longue, plus elle va glisser sur l'eau en archimédien. Elle sera donc plus facile pour prendre des vagues. Il s'agit dans notre gamme de la Fly 4'8 ou 5'8 par exemple. Cependant, une planche plus courte sera plus radicale une fois en vol.  Une planche large va apporter de la stabilité pour se mettre debout sur la planche - cependant, cette largeur peut-être problématique lors de vos turns en touchant la surface de l'eau plus rapidement.  Enfin, à l'image des planches de surf, il existe différentes formes : rocker, concave,... On rentre cependant là dans du choix de board plus poussé. 

Le foil se décompose en trois parties : l'aile avant, le stabilisateur et le TBAR incluant fuselage et mat. 

L'aile avant

Il existe de grands types d'ailes : les low-aspect et high-aspect. Les low-aspect (Carver dans notre gamme), vont être des ailes très tolérantes, avec un bord d'attaque assez épais pour voler à basse vitesse. Elles vont vraiment être orientées pour s'initier au surf foil ou surfer des vagues "molles". A l'inverse, les ailes high-aspect (Flyer et Performer) dans notre gamme vont être plus techniques mais vont permettre d'aller chercher des vagues un peu plus puissantes. En effet, la Performer a par exemple un profil plus fin que la Carver qui va permettre de gagner en vitesse. 

Le mât

La taille du mât va principalement dépendre de la profondeur du plan d'eau. Pour surfer un shore break, plutôt mât de petite taille. A l'inverse, pour surfer une houle au large, un mât de grande taille peut très bien convenir. 

Le fuselage

Le fuselage va quant à lui apporter de la maniabilité ou de la stabilité. Plus le fuselage est court, plus vous rapprochez vos plans porteurs (aile avant et stabilisateur) et donc plus gagner en maniabilité. On va chercher dans ce cas là une pratique nerveuse et dynamique. A l'inverse, plus un fuselage est long, plus on éloigne les plans porteurs et plus on va gagner en stabilité sur des vitesses à hauts régimes (idéal pour surfer de grosses vagues où on cherche principalement à maitriser sa trajectoire droite que carver dans la vague). 

Le stabilisateur

Enfin, le stabilisateur va vous permettra de peaufiner les réglages de l'aile avant. Un petit stab va apporter du dynamisme à votre pratique. Un stab allongé va apporter de la stabilité et de l'appui. 

Conseils
foil surf

Vous êtes équipés, les conditions s'annoncent prometteuses pour ce week-end ou en semaine pour les plus chanceux, comment choisir son spot, comment prendre sa première vague, on vous explique tout. 

Pourquoi se
mettre au surf foil ?

Le surf foil est une pratique qui fait souvent rêver et qui pourtant est accessible ! Fini de prendre deux minutes de vagues sur deux heures de session comme en surf traditionnel. Le surf foil va vous permettre d'enchainer les vagues et surtout d'aller rider dans des conditions où vous ne seriez habituellement jamais aller à l'eau. On rentre dans le détail des avantages du surf foil dans cet article.

Sur quel spot faire du surf foil ?

C'est vrai qu'au début, c’est pas facile en tant que surfeur en tout cas, de reconnaître des bonnes vagues pour du foil. En gros, c'est tout l'opposé du surf, plus la vague est petite, plus elle est molle, mieux c'est en tout cas pour commencer. Idéalement, vous pouvez commencer derrière un bateau.  Il n'y a pas la vague à gérer mais simplement la maitrise du foil à prendre en compte.  Les Lost In The Swell vous en disent plus sur le choix du spot parfait en surf foil. 

Comment débuter
en surf foil ?

Pour le take-off en surf foil, nous avons tendance à utiliser les réflexes de la prise de vague en surf, c'est à dire remettre la planche de travers. Malheuresement cela ne fonctionne pas en foil surf.  Ce que nous vous conseillons, c’est de vous concentrer sur le take-off avec une prise de vague face à la plage et perpendiculaire à la vague. Le foil va alors chercher à décoller comme une aile d'avion.  Lorsque vous allez faire votre take-off, pour vous redresser il va falloir se mettre debout avec le pied avant, peut-être même, exagérer de le mettre plus à l'avant que d’habitude. Ne pas avoir le stance du surfeur habituel et au contraire, peut-être, pour les débuts, avoir le pied avant beaucoup plus écarté que la normale pour vraiment plaquer le foil, le faire décoller, le faire replaquer et jouer comme ça. 

Tuto
surf foil

Combinaison enfilée, vous êtes prêt à vous mouiller et prendre quelques gamelles ?

Comment pumper en
surf foil ?

Le pumping foil consiste à voler sur une planche munie d’un hydrofoil uniquement à la force des jambes. Le pumping foil se pratique sur plan d’eau plat (en partant d’un ponton ou se faisant lancer par un cable) ou en surf-foil (comme moyen de transition entre 2 vagues). Dans tous les cas, c’est un exercice technique très exigeant au niveau cardio-vasculaire. Avec le pumping, il faut faire en sorte que les écoulements, que la glisse soit optimisée. Il faut donc bien réaliser le mouvement quitte à aller moins vite, plutôt que chercher la vitesse en réalisant un mauvais pumping.

Comment carver ?

Une fois qu'on est bien parti, qu'on a les orteils bien placés, les bras, le regard, on peut commencer à essayer de tourner. C'est comme en surf mais on n'a pas droit à l'erreur, il faut vraiment s'appliquer. Comme d'habitude, ça part de la tête, on envoie la tête vers là où on veut aller, les bras, on ouvre le haut du corps et le reste va suivre tout en douceur. Il ne faut pas trop accentuer le geste sinon on a un risque de tomber sur le foil. C'est bon, vous avez carver ! 

Comment faire un
dock starting en foil surf ?

Le « dock start » ou « pumping » consiste à s'élancer en foil, non pas avec l'aide d'une vague ou du vent, mais depuis une plateforme (rocher, ponton, etc.) et, dans un mouvement de coordination et d'allègement, pomper avec ses jambes pour avancer. Il ne suffit plus seulement d'entretenir l'inertie mais bien de la créer. Il faut donc bien se concentrer pour placer correctement le pied arrière, placer le pied avant bien à l'avant, monter droit sur la planche et pas déjà fléchi tout en anticipant son allègement qui doit se faire très tôt. N'oubliez pas de regarder devant ! 

This widget only works for the product page. In order to achieve, follow the steps: this Dashboard > Template > Theme Builder > Add New > Choose Template Type 'Single Product' > Create Template