FAQ

Bien que la maîtrise du foil nécessite de la technique, il s’agit d’une pratique accessible à tous. Le foil constitue notamment une pratique tendance qui permet de naviguer aussi bien sur les plus beaux spots du monde que dans les plages de vent très basses et les eaux dites plates. Les premiers vols d’engins de la glisse ont eu lieu dans les années 80′ mais l’engouement et la démocratisation de cette pratique a eu lieu avec le kitefoil dans un premier temps puis avec le windfoil en 2016. Il s’en est suivi un développement sur d’autres sports de glisse comme le surf foil

Questions fréquentes

Un foil est composé d’une aile avant, d’un stabilisateur à l’arrière, d’un fuselage et d’un mât. Pour soulever notre poids avec ce foil, il faut que nous ayons une certaine vitesse, une certaine surface et un certain angle dans notre foil. Nous avons une force propulsive qui suivant le support que nous utilisons, voile ou une pagaie, nous donne la vitesse. Si on atteint une vitesse suffisante, on décolle. Quand nous n’avançons pas très vite, il faut donc donner plus d’angle d’attaque pour générer le même poids. Et plus nous allons aller vite, moins nous avons besoin d’angle d’attaque pour générer ce poids-là. D’un point de vue pratique, on mettra du pied arrière pour aider à prendre de l’angle d’attaque, et du coup pour soulever le nez de la planche. Plus on ira vite, plus on va avoir besoin d’écraser le nez de la planche.

Le prix d’un foil peut varier aujourd’hui du simple au triple. En effet, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Un des plus impactants est les matériaux utilisés. Deux sont principalement utilisés : carbone ou aluminum Le carbone apporte différents avantages vis à vis de l’aluminium: 

pas ou plus de soucis de corrosion / les caractéristiques du carbone ne sont plus à démontrer. il apporte légèreté et rigidité / un meilleur écoulement fluide et donc une meilleure glisse.

Certes un foil plus cher au début mais plus durable dans le temps. Un foil carbone est vendu à partir de 1200 €, un foil en aluminium à partir de 800 €.

Pour les amateurs de Stand Up Paddle, le sup foil est la discipline idéale. Elle permet notamment de naviguer au-dessus de l’eau grâce à planche SUP et à un hydrofoil. Pour faciliter ses débuts en Sup foil, il est possible d’être tracté par un bateau, on parlera de wake foil. La vitesse générée par cette dernière permettra de vous soulever facilement pour sortir de l’eau. Pour les débutants, la pratique du sup foil permet de plonger dans l’univers du foil.

Dans un premier temps, il importe d’avoir un boitier de foil sur sa planche surf. Il est à noter que certains shapers peuvent poser ce type de boitier. Il existe deux grands standards de boitier : le double rail US ou le tuttle. Le Rail US vous donnera l’avantage de pouvoir jouer sur la position de votre foil sur votre planche. Une fois le matériel adapté, mettez-vous à l’eau avec des vagues dites molles. Cela vous permettra d’appréhender la rame, le take off puis le décollage du foil.

Se trouvant entre le kitesurf, le sup foil et le windfoil, le wing foil est une discipline idéale pour débuter en foil. La wing permet notamment de voler littéralement au-dessus de l’eau et les sensations de glisse procurées par le foil sont tout simplement incroyables. D’ailleurs, le wing foil se pratique aussi bien dans les spots de kite et de surf que dans les plans d’eau calmes. Il s’agit d’une discipline qui ne nécessite ni de grands espaces ni de gros matériels. Si vous êtes complètement novice dans le monde du foil, n’hésitez pas à passer par une école de wing foil pour apprendre à faire vos premiers vols !

Permettant une navigation en vol, le le foil en révolutionne l’univers du windsurf et de la planche à voile. Moins physique que le windsurf, le windfoil est facilement accessible aux débutants mais nécessite cependant une bonne maîtrise du planning. Il s’agit notamment d’une discipline qui se pratique aussi bien dans les plans d’eau calmes tels que les lacs ou encore les spots peu ventés. Pour les foileurs, le windfoil permet de découvrir des sensations de vol exceptionnelles et de pouvoir aller à l’eau même dans du lightwind…

Quel équipement pour commencer le foil

Pour choisir la taille du mât, il importe de se reporter à votre niveau ainsi que le spot sur lequel vous allez faire du foil. En effet, il est plus rassurant de décoller avec un mât court. Il s’agit notamment de l’équipement idéal pour débuter au foil. Il vous permettra de prendre de petites vagues mais également de garder une bonne stabilité en étant proche de la surface de l’eau. Ainsi, un mât court entre 70 et 80 cm fera l’affaire pour les débutants. Vous pourrez adopter la longueur de votre mât au fil de votre progression. Un mât plus long sera un peu plus technique avec la possibilité d’avoir une meilleure gite. Sur des plans d’eaux agités, il permet de passer au dessus sans se soucier des touchettes. Il peut cependant provoquer des chutes assez violentes…

Il s’agit de la partie qui relie les différentes parties du foil entre elles. Plus le fuselage est long, plus il assure une bonne stabilité. Plus il est court, plus il sera maniable et donc faciliter les manœuvres sur l’eau. Tout est une histoire de compromis… Un fuselage en carbone est aussi plus résistant. Ce dernier permet notamment durer dans le temps et de réduire les risques d’arrachements d’inserts ainsi que de corrosion.

Pour débuter et progresser pas à pas, il est important de choisir une aile avant large et épaisse. Celle-ci permet notamment de garantir l’équilibre et la portance pour assurer une meilleure stabilité. En effet, la surface de l’aile se choisit non seulement en fonction de votre niveau mais également de votre poids et des spots que vous envisagez. Lorsque la surface de l’aile est petite, le foil est plus facile à manier et plus rapide mais pardonne moins les erreurs. Son utilisation nécessite donc de la technique. Les ailes fines s’adressent aux riders intermédiaires puisqu’elles vont être accès sur une recherche de vitesse pure.

Tout comme l’aile avant, plus le stabilisateur est large et volumineux, plus il permettra de naviguer facilement sur l’eau. Pour débuter au foil, il est ainsi essentiel de choisir un stabilisateur confortable qui permettra de garantir la stabilité du foil et qui permet un tangage faible.